La diète de l’arthrite ultime

La diète de l’arthrite ultime

0

Une des questions les plus courantes qu’ont les personnes atteintes de n’importe quelle forme d’arthrite est, « Y a-t-il un régime alimentaire pour l’arthrite? » ou encore « Que puis-je manger pour aider mes articulations? »

Heureusement, beaucoup d’aliments peuvent aider à réparer, renforcer les articulations. Suivre un régime alimentaire pauvre en aliments transformés et saturés de gras mais riche en fruits, légumes, poissons, noix ou haricots est idéal pour votre corps. Si ce régime peut vous sembler familier, c’est parce que ce sont les principes du régime dit méditerranéen, qui est fréquemment cité pour ses pouvoirs de lutte contre le vieillissement ou certaines maladies

Des études ont confirmé que manger ces aliments diminue la pression sanguine et protège contre les affections chroniques telles que les cancers ou les accidents vasculaires cérébraux. Le régime agit contre l’arthrite en freinant l’inflammation, ce qui profite à vos articulations, mais aussi votre cœur. Un autre bonus : manger des aliments sains et entiers, plus communément trouvés dans la cuisine méditerranéenne mais en revanche moins d’aliments emballés peut également conduire à une perte de poids, ce qui fait une énorme différence dans la gestion de la douleur articulaire. Que vous appeliez un régime méditerranéen, un régime anti-inflammatoire ou simplement un régime alimentaire de l’arthrite, voici une présentation rapide des aliments clés et un récapitulatif de pourquoi sont-ils si bons pour la santé des articulations.

10 aliments sains du régime méditerranéen que vous devriez tester

Les principaux ingrédients de la cuisine méditerranéenne comprennent l’huile d’olive, les fruits et légumes, notamment les légumineuses riches en protéines, le poisson et les graines. Les saveurs sont variées, et les avantages pour la santé des personnes qui choisissent ce type de régime en font l’un des plus sain. Les personnes utilisant ce régime sont aussi moins susceptibles de développer de l’hypertension artérielle, d’avoir un taux de cholestérol élevé ou de devenir obèses. Si vous voulez manger des aliments qui sont meilleurs pour votre cœur, commencez par ces dix ingrédients sains de la cuisine méditerranéenne.

Voir:  Que faire si les articulations des genoux souffrent? Le traitement des maladies principales du genou.

1. Le brocoli

Le brocoli
Le brocoli

Être italien, c’est aussi apprécier les légumes à feuilles sombres, qui se marient extrêmement bien avec des aliments comme la saucisse, les anchois et le piment. Comme les autres membres defamille du chou, c’est une superstar de la nutrition, offrant beaucoup de vitamine C, potassium, calcium et fibre ainsi que de caroténoïdes. Il aide aussi à lutter contre le cancer.

2. Les pois chiches

Les pois chiches
Les pois chiches

Mangés tous les jours et combinés avec des céréales ou des féculents, ils fournissent des protéines de haute qualité ainsi que de l’acide folique, du calcium, du fer et du zinc. Ils offrent également des avantages comme une meilleure santé et apportent des fibres nécessaires au corps. Des études suggèrent que les pois chiches peuvent aider à combattre le diabète, prévenir le cancer du côlon et réduire le risque de maladies cardiovasculaires.

3. Le couscous

Le couscous
Le couscous

Les céréales traditionnellement non raffinés (pain, pâtes, couscous, orge) sont la base de la plupart des régimes méditerranéens. Ayant un index glycémique peu élevé, elles sont digérés plus lentement et produisent de plus douces hausses en glucose et en insuline que les versions raffinées ; par ailleurs, elles conservent toutes leurs fibres, magnésium, vitamine E et autres antioxydants phytochimiques. Une alimentation riche en céréales entières peut protéger contre les maladies cardiaques, le diabète et d’autres maladies chroniques.

4. L’aubergine

L'aubergine
L’aubergine

Appréciée pour sa texture savoureuse et sa saveur neutre qui la fait magnifiquement bien ressortir dans des sauces, l’aubergine fait partie d’une cuisine traditionnelle dans laquelle la viande fait de rares apparitions. L’aubergine contient des fibres et du potassium. L’acide chlorogénique, un composé concentré dans la peau d’aubergine, peut-être avoir des propriétés antivirales et anticancéreuses.

5. Les noisettes

Les noisettes
Les noisettes

Presque aussi courantes que les oliviers en Italie, elles sont savourées comme amuse-gueules, moulues en sauces et saupoudrées sur les salades. Chargés d’acides gras, elles sont également d’excellentes sources de protéines, fibres, vitamine E, acide folique, calcium et magnésium. La protéine de noisette est également riche en arginine, un acide aminé qui contribue à maintenir en bonne santé les vaisseaux sanguins.

Voir:  Régime pour l'Arthrose

6. L’huile d’olive

L'huile d'olive
L’huile d’olive

Prisé depuis l’antiquité, huile d’olive est indispensable dans la cuisine méditerranéenne, surtout quand il s’agit de préparer des légumes. Riche en acides gras mono-insaturés et en polyphénols antioxydants ; beaucoup pensent que son utilisation large dans toute la Méditerranée explique en grande partie le faible taux de maladies cardiaques de cette région.

7. Les poivrons

Les poivrons
Les poivrons

Frais, grillés ou séchés et moulus dans des sauces complexes ou des pâtes, les poivrons colorisent notamment beaucoup de plats marocains. Tous les types de poivrons sont riches en vitamines A et C, fibres, en acide folique, bêta-carotène et vitamine K. Ils contiennent aussi livrer de la lycopène, ainsi que de la lutéine et de la zéaxanthine (protection contre la dégénérescence maculaire).

8. Les crevettes

Les crevettes
Les crevettes

Les méditerranéens vivants à proximité de la mer, les fruits de mer sont une protéine habituelle de leur alimentation ; toutes sortes de crustacés et de poissons sont célébrés, souvent plusieurs dans le même plat. Alors que les poissons les plus gras comme le thon, bon pour le cœur et offrant des acides gras oméga-3, les maigres spécimens tels que crevettes, le calmar et le bar offrent du sélénium, de la niacine et de nombreuses protéines.

9. Les tomates

Les tomates
Les tomates

Il est difficile de croire que ce fruit maintenant omniprésent dans la cuisine n’est pas originaire de la région méditerranéenne. Ce sont les agrafes dans le garde-manger de tout cuisinier, qu’elles soient fraîches, en conserve ou sous forme de sauce. Les tomates regorgent de vitamine C et de lycopène, un antioxydant protecteur cardiaque qui peut aussi aider à prévenir certains cancers (en particulier celui de la prostate).

10. Le poisson

Le poisson
Le poisson

Combien faut-il en prendre ? Les autorités de la santé comme l’American Heart Association et l’Académie de la Nutrition et de la diététique recommandent trois ou quatre onces de poisson, deux fois par semaine. Selon les experts de l’arthrite, « plus c’est mieux ».

Voir:  L`arthrite des articulations des doigts: le traitement, les symptômes, les types

Pourquoi ? Certains types de poissons sont de bonnes sources de lutte contre l’inflammation des acides gras oméga-3. Une étude de 727 femmes ménopausées, publié dans le Journal of Nutrition, a montré que celles qui avaient la plus forte consommation d’oméga-3 avaient des niveaux plus bas de deux protéines inflammatoires : la protéine C – réactive (CRP) et l’interleukine-6.

Plus récemment, les chercheurs ont montré que l’huile de poisson prise avec des suppléments aide à réduire l’enflure des articulations et la douleur l’accompagnant, la durée de la raideur matinale et l’activité de la maladie chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde (PR). Certains patients ont même abandonné l’utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sans éprouver un empirement de la maladie.

La plupart des américains ne reçoivent pas assez d’oméga-3 de nos jours. « Nos ancêtres consommaient un ratio équilibré d’oméga-3 et oméga-6. Aujourd’hui, les gens ingèrent souvent 10 à 20 fois plus oméga-6 que d’oméga-3,”, explique Tanya Edwards, MD, directeur médical du Center for Integrative Medicine and Wellness Institute à la Cleveland Clinic. Une surabondance des huiles végétales riches en oméga-6 peu coûteuses a mené à un envahissement par ces dernières des les aliments transformés et des cuisines des restaurants. Trop d’oméga-6 peut déclencher une inflammation et aggraver une maladie. Des recherches ont montré qu’augmenter notre ratio d’oméga-3 par rapport à l’oméga-6 – manger plus de poisson et moins dans les fast￾foods , par exemple – aide à atténuer les maladies chroniques, y compris les RA.

NO COMMENTS